Vous construisez ? Faites vos plans 2D avec ArchiFacile !

Vous avez sans doute remarqué, je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment, et forcément il est du à une situation personnelle puisque nous avons vendu notre maison ! Et parce que c’était déjà pas assez compliqué de gérer un déménagement, en plus de s’expatrier en Belgique, de trouver une location là bas on s’est mis en tête de faire bâtir notre futur habitation. Un beau projet mais chronophage à souhait 🙂

Frontalier depuis mon enfance, même si je passe quand même plus de temps en France (Etudes et Boulots principalement), on est habitués à se balader en Belgique. Faut dire aussi que d’habiter à 900m de la frontière ça aide ! Mais bon passons sur ces détails. Aujourd’hui je vous parle d’un programme que j’ai découvert grâce au forum Belge de construction BricoZone. Au travers mes recherches sur les matériaux, les constructeurs, les méthodes, avis et conseils l’un d’entre eux me parle d’une solution de plan pour concevoir sa maison très facilement : ArchiFacile.fr !

Ce n’est pas la première fois que j’utilise un logiciel de conception. A l’époque, il y a 10 ans déjà, lorsque nous achetions notre maison, j’avais recours à ces outils pour concevoir les espaces et repenser les pieces d’une façon la plus pratique. Sauf que,Room Arranger était un logiciel à installer sur sa machine dans un format de sauvegarde propriétaire. 10 ans plus tard, la conception passe en Cloud avec des modifications en ligne, depuis un simple navigateur web ! Ainsi, je peux modifier et visualiser mes plans de n’importe où : mon pc fixe, pc portable, tablette ou smartphone. De quoi se passer également de Sketchup. Un soft bien plus poussé mais qui, pour modéliser rapidement et facilement une future construction n’est pas le plus adapté.

ArchiFacile c’est comme son nom l’indique : De l’architecture facile, voir archifacile ! Sans avoir aucune connaissance particulière, juste du bon sens à connaitre ses contraintes j’ai réalisé mon premier plan de maison en 4 heures. 4 heures en partant d’une feuille blanche, à prendre une dimension de 11 mètres sur 7,5m pour le bâtiment avec 1 étage. Et ensuite on trace … les murs, les portes on bouge les pièces, on garde en vue claire le nombre de mètres carrés de la pièces ainsi que la dimension de mur à mur. On commence à placer les éléments de vie : la cuisine, le salon, la salle à manger, à placer l’escalier et enfin on attaque l’étage, les chambres, dressing, salle de bain tout y passe.

Avantage du cloud, les utilisateurs peuvent partager ou non leur plan ! Ainsi on peut très bien récupérer des plans réalisés par des orfèvres en la matière ! Exemple ici ou le plan est déjà très completPour la petite histoire, je me suis même rendu chez mon constructeur pour notre 2e rendez vous, à peine 3 jours après le premier. Lui aussi avait bossé un premier jet en respectant mes critères. J’était même étonné de voir le peu de différence avec mon plan ! Ce qui prouvait déjà qu’il avait bien compris nos demandes mais qu’en plus c’était réalisable ! De ce premier plan, il a pu réaliser un premier devis chiffré, afin de savoir tout de suite si le projet était viable avec nos besoins, nos envies et notre budget. Bien évidement le plan nécessitera une validation d’architecte. En Belgique, les constructions sont d’offices dirigées par Architecte, lorsqu’en France il n’est nécessaire qu’au delà de 170m² habitable. Voici donc ma « 3e version de plan » à l’heure actuelle :

Le plan du RDC (V3 actuelle)

Archifacile c’est aussi gratuit. Etonnament d’ailleurs. Bien qu’il sera quand même limité. En effet, en payant le logiciel vous débloquerez des fonctionnalités (comme pouvoir mesurer l’espace entre un meuble et un mur et l’intégrer au plan), pouvoir créer autant d’étage que souhaité, ajouter des éléments sans limite et exporter votre plan en PDF ou DXF … De quoi faciliter le travail de l’Architecte et s’assurer qu’il respecte au mieux vos choix sans devoir tout contrôler à nouveaux.

Ici le plan de l’étage (V3 actuelle)

Ceci dit, la version gratuite est déjà bien fournie. On peut modifier la couleur des éléments, leur taille, ajouter de nombreux éléments de la bibliothèque, des toitures, fenêtres, portes, éléments de façade ou en créer soit même et se faire rapidement une idée. On pourra aussi ajouter du texte ou des symboles pour gérer l’electricité, gaz ou tout autre besoin comme des pannaux signalétiques de sécurité ou une boussole pour se repérer.

L’outils intègre des raccourcis pratiques : Z pour métrer un mur à un autre élément (un autre mur ou un meuble par exemple), C pour une cotation libre, T pour du texte, N pour créer un objet et B pour séléctionner un objets perso. Au final, c’est une solution simple à garder sous le coude pour concevoir, à la manière de l’outils ikea de conception de cuisine (j’en suis là en ce moment), une pièce ou une habitation très facilement et très rapidement !

Au final, c’est donc un outils qui fait le job et qui s’avère ultra pratique. On l’utilisera en version gratuite ou version payante suivant le degré d’intérêt de son projet. Alors si vous ne connaissez pas, faites donc l’essai vous même sur ArchiFacile.fr

 

Dans l’antre du côté obscur

Si vous ne savez pas quoi faire ce week end, je vous propose  de découvrir l’exposition « Dans l’Antre du Côté Obscur » consacrée aux méchants de la pop culture !

Regroupé dans un lieu emblématique de la capitale des Flandres, au Dernier Bar avant la fin du monde, un endroit Geek à souhait, situé en plein coeur du centre ville, à 2 pas de la Gran’Place. A l’intérieur, une trentaine d’artiste vous présenterons leur vision du monde maléfique avec un humour décallé et Pop’Art. Inutile de m’en dire plus pour me convaincre, je suis déjà conquis et convaincu que l’art et mon côté Geek sont intimement lié ! Après tout un geek est collectionneur, alors quand les tableaux ou sculpture reprennent ces éléments, c’est le jackpot !

Divers projet sont à l’ordre de cette exposition ephémère : Dessins, Illustrations, collage ou photographie, tout support est exploité pour plaire aux petits comme aux grands. L’idée étant aussi de révéler les talents de nos artistes, de la région ou pas.

Les hostilités démarreront ce samedi 31 mars à partir de 19h avec quelques animations : cocktails spéciaux, photocall et surprises maléfiques rythmerons les échanges avec les artistes. le lendemain 1er avril point de poissons (quoi que …) mais vous pourrez assister à une conférence pour « construire son repère de Vilains », c’est la « Vilains Academy » !

L’exposition au Dernier Bar avant la Fin du Monde – Lille c’est du 31 Mars au 26 Mai 2018. On s’y croise là bas ?

Preply : Apprendre une langue ou autre chose c’est facile

Bon vous comme moi qui vivait dans notre beau Pays qu’est la France (si si un peu de chauvinisme j’assume), vous savez comme moi que s’il y a bien une chose pour laquelle nous ne sommes pas réputé pour être les meilleurs c’est pour plein de choses … mais la principale sans doute c’est clairement les langues étrangères !

Notre système éducatif, bien sous certain rapport (ne nous empressons pas pour lui trouver que des défauts) est tout de même mal conçu pour ces langues. Je me rappelle à l’époque de la 6e, on m’introduisait alors la langue anglaise .. Je n’étais pas très mauvais, mais pas bon non plus. Ce n’est que grâce à la 4eme puis à 2x 3eme que j’ai pu profiter, pendant 3 ans, d’un prof hors pair qui a su débloquer mon intérêt et augmenter mon vocabulaire pour enfin parler la langue de Shakespeare. En délaissant par contre, ma troisième langue qu’était l’Espagnol … Ah l’Espagnol, même si le pays est sans doute plus sympathique que de visiter l’Angleterre, sa langue était pour moi une véritable catastrophe, et je vous puis vous confirmer que, « Maison » en espagnol ne se disait pas « Maisono » … Le fait de rajouter un « O » aux mots n’en devenait pas Espagnol pour autant … Ma prof a eu quelques cheveux blancs c’est vous dire …

Enfin j’vous la met dans le mille … Au bout de 20 ans, je ne comprend toujours rien de cette langue et ce n’est pas mes 0,9 de moyenne sur 20 qui diront le contraire. Mais à l’époque j’avais encore l’excuse de vous dire qu’on bossait au dictionnaire et à l’encyclopédie … pas d’Internet encore ! Et oui … Aujourd’hui vous aurez moins d’excuse comme par exemple avec Preply.

Preply c’est un site classique qui se propose de vous proposer 2 solutions : vous êtes étudiants et vous cherchez à apprendre une langue ou à l’inverse, vous êtes tuteur et vous souhaitez apprendre aux autres. Et bien ces 2 univers se recentrent sur une seule plateforme. Une fois mise en relations, le prof et les élèvent se rencontrent alors sur Skype et démarrent leurs cours. exemple ici avec des cours en Allemand : https://preply.com/fr/skype/allemande-tuteurs

Mais là où c’est sympa c’est que le site ne propose pas que des langues étrangères mais une foultitude de services comme apprendre la photographie, apprendre un language de code informatique, de la comptabilité, du Web analytics, de l’Histoire, etc …

Une fois votre thème choisi, vous arriverez sur une page affichant tous les profils des tuteurs avec une petite bio, une présentation en vidéo, leur origine, leur CV et le tarif proposé à l’heure ainsi qu’une note attribuée par les autres élèves. Histoire de ne léser personne, Preply s’assure auparavant la validation d’un tuteur, ce qui vous assure que la personne offrira bien le bon service auquel il prétend enseigner.

 

 

 

Votre aspirateur pour détecter les zones mortes de Wifi à la maison ?

Sciences fiction pour certains ou simple évidence pour d’autres … Comment détecter les pertes Wifi de chez vous ? Et bien à l’aide de votre aspirateur évidement !

Bon il ne faut pas oublier qu’en 2018, l’aspirateur de la maison c’est bien souvent un robot aspirateur. Et ajoutez à cela que les Roomba sont déjà équipés de puce wifi (pour certains) du coup, quitte à se balader pour faire le ménage, il est désormais possible, via votre application beta de la série Roomba 900 de réaliser, en même temps, une carte détaillée de la puissance de votre Wifi !

 

Bon ca vous donne une idée ? Faites la même chose avec l’aspi de maman ou votre robot aspi non connecté et collez lui un Raspberry Pi, ca devrait faire l’affaire pour moins cher ^^

Ce qu’il faut savoir sur les cookies

Vous les croisez tous les jours lorsque vous surfez sur le Web. De votre site d’information préféré aux boutiques en ligne, les cookies sont présents partout. Mais à quoi servent-ils ? Si vous vous posez souvent cette question, on vous explique tout par ici :

Définition

Un cookie est un petit fichier de texte stocké sur le disque dur de votre ordinateur, smartphone ou encore tablette lorsque vous consultez un contenu en ligne (publicitaire ou non). Celui-ci permet de reconnaître le navigateur utilisé lorsque vous revenez sur les sites Web. Avec les cookies, vous accédez plus simplement à des pages personnalisées sur les sites Internet. De leur côté, les publicitaires s’en servent pour mieux cibler les internautes. Cookies de session, permanent, zombie ou bien d’opt-out publicitaire…il en existe de plusieurs sortes et avec des rôles différents. Les cookies de session ont une durée de vie plus courte que les temporaires par exemple. Mais peu importe leur rôle, ces derniers sont contrôlés de manière stricte par de nombreuses organisations.

Les cookies et la loi

Les cookies sont bien utiles aux sites Internet, mais ces derniers ne peuvent pas les utiliser de n’importe quelle manière. Les sites Web doivent ainsi respecter la loi européenne à ce sujet. Comme l’explique cet article du Digital Guide de 1&1, la loi sur les cookies établie par l’Union européenne « vise à améliorer et à renforcer la protection des données des utilisateurs sur Internet ».

Elle prévoit également que les internautes d’un site Internet soient prévenus de l’utilisation des cookies lorsqu’ils consultent une page. En France, la CNIL s’occupe de contrôler l’utilisation des cookies depuis 2014. Pour beaucoup de sites Internet, cette loi a tendance à être problématique. La récente affaire entourant la fonctionnalité anti-cookie d’Apple met d’ailleurs en évidence le conflit d’intérêts entre les sites Internet souhaitant optimiser leur revenus, et les internautes souhaitant préserver leur vie privée.

L’impact des cookies sur les sites Internet

Bien plus que de simples traceurs placés dans le disque dur des internautes, les cookies se sont imposés comme des outils essentiels au développement structurel, mais aussi économique des sites Internet. Comme ils permettent de connaître les sites visités par un internaute, ils sont très utiles pour un administrateur qui se sert de Google Analytics pour étudier le comportement des visiteurs. Les cookies se montrent également décisifs dans la publicité puisqu’ils permettent de mieux cibler une clientèle. Pour utiliser ces cookies à bon escient, les administrateurs peuvent faire appel à Google AdSense qui facilitera le ciblage publicitaire. D’autres sites Internet se serviront aussi des cookies pour afficher leurs propres publicités sur des sites visités ultérieurement par l’utilisateur. L’univers de l’informatique est vaste, et les cookies n’ont pas fini de faire parler d’eux.

CES 2018 : Asus innove pour les joueurs multi écrans avec son kit Bezel Free

Cela fait maintenant plus de 24 ans que j’utilise un ordinateur à la maison, et, cette passion fole que j’ai pour mes machines au fur et à mesure du temps m’ont poussé à des configs assez musclés. Et c’est d’ailleurs courant les années 2000 que j’ai poussé le concept au maximum en adoptant le mode multi écran. Passant de l’écran 17″ au triple 19″ grâce à un boitier externe Matrox avant de voir cela se démocratiser sur l’ensemble de nos cartes vidéos.

Et les années passant, j’ai migré au double 26″ puis triple 27″ accompagné d’un 4e 22″. D’une part parce que le jeu propose une immersion assez spectaculaire (sous condition que le PC tienne la route), mais aussi pour bosser (chose que je fais un peu plus maintenant … Enfin je joue moins dira t on).

Pourtant, je me surprend à lancer quelques GTA5 ou TruckSimulator sur la machine, parce que y a pas à dire, c’est joli à voir ! Le seul problème, c’est que 3 écrans aussi collés soient ils, laisse une marque de séparation au niveau des bords de l’écrans. Les bords, collés l’un a l’autre, aussi fins soit ils désormais, se retrouvent doublé et l’écart est flagrant. Asus a bien compris le problème et, lors du CES 2018, vient nous apporter un petit accessoire qui ne paie pas de mine mais qui, de sa conception, va permettre de cacher un maximum ces bord noirs pour offrir une vision encore plus panoramique qu’elle ne l’était !

Et le concept est très simple. Pas d’électronique, rien de technologique, une simple baguette en forme de prisme permet de réfracter la lumière et d’aligner les écrans par un effet assez bluffant !

Pour l’instant, les Kit sont utilisés sur les écrans de la marque mais Asus explique qu’il sera tout à fait possible de les utiliser sur d’autres écrans concurrents. Ne reste plus qu’à obtenir une date de dispo et le tarif pour pouvoir équiper ça à la maison ! Une bonne nouvelle car, comptant remplacer mes écrans par un unique (mais plus petit) incurvé, je pense que cet accessoire devrait me faire gagner encore un peu de temps et économiser de l’argent 🙂

 

Le Bitcoin a le vent en poupe, qu’attendez vous ?

Il y a 2 ans à peine, alors que j’achetais mes premiers bitcoins pour environ 300€, je tentais l’aventure de la cryptomonnaie en tentant de gagner de l’argent mais en commentant l’erreur de tout placer sur une monnaie qui était une pure arnaque. Résultat des courses, 2 bitcoins perdus (soit 700€ de l’époque) qui aujourd’hui, s’ils étaient restés sur mon compte BTC de l’époque, vaudrait quelques 28.000€ !

Le Bitcoin se porte bien, alors que l’an dernier, sa cotation tournait vaguement autour des 700€, ce dernier a atteint des records extraordinaire pour dépasser les 14000€ ce jour. Tout les détracteurs vous le dirons : la monnaie ne repose sur rien, le risque est énorme … tu vas pleurer quand ca va retomber … Certes mais, encore une fois, on ne gagne pas d’argent en laissant dormir son compte en banque sur un Livret A qui rapporte 0.75% en 1 an … Le premier qui va vous en dissuader, c’est votre banquier, bien évidement 🙂

Cela fait un moment que je m’intéresse à cette monnaie, le premier article que j’ai écris sur le blog relatait la formidable histoire d’un étudiant qui, pour son mémoire, avait choisi comme sujet la monnaie Bitcoin, à cette époque, il dépensera même $20 pour mieux analyser. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il se souviendra avoir quelques Bitcoins sur son compte et à la tête d’une petite fortune. Ses $20 investis lui permettrons de s’acheter un appartement cash ! et d’obtenir même $600000 de liquidité. A cette époque, le bitcoin vallait $130 … Je vous laisse imaginer s’il avait revendu cela aujourd’hui ! J’ose espérer qu’il en a gardé quelques uns 🙂

Les frères Winklevoss ne s’y sont pas trompé. Ceux qui se sont fait floués par Mark Zuckerberg en se faisant voler l’idée de Facebook, avait à l’époque obtenu quelques 20 millions de dollars en compensation et l’équivalent de 45 millions en actions Facebook avaient visés juste en pariant sur le bitcoin. Ils ont placé 13 millions de l’époque sur le Bitcoin et sont devenus les premiers milliardaire du Bitcoin ce mois ci !

Alors vous allez me dire, l’aventure est terminée. A 120 euros puis 300, 700 euros le bitcoin, ca en valait la peine, mais à 13000€ est ce sérieux ? Pourtant oui … L’engouement ne cesse de croitre autour de cette monnaie et tout le monde y croit dur comme fer. Le bitcoin à dépassé une valeur qu’il serait difficile de descendre en dessous.

Il n’est pas nécessaire d’acheter 1 bitcoin, personne ne le pourrait. Par contre investir 100 euros pour détenir un peu moins de 0,007 BTC mais qui pourrait doubler en moins d’un mois ! A titre de comparaison, un placement Livret A (sans risque ceci dit) vous rapporterai environ 30€ à condition de déposer 5000€ … J’exagère certes, car vous allez être imposé sur vos gains, mais bon, cela ne vous tente pas de risquer 100€ pour gagner peut être le double ou le triple en 1 an ? J’exagère ? Regardez donc la courbe sur 1 an lissé …

Mais qui suis je pour vous inciter à risquer votre argent. Je ne propose rien, je vous renseigne sur l’intérêt de cette monnaie. Du moins c’est que moi j’y crois ! Ma méthode n’a rien de sorcier : miser de l’argent, fortement même maintenant puis d’ici peu, retirer ma mise et ne jouer qu’avec mes « gains ». 

Pour cela, j’utilise Coinbase, un site de référence, le meilleur sur le marché selon moi puisque les frais en sont réduit. La preuve, leur application vient de passer dans le TOP Appstore américain ! Pour pouvoir acheter du Bitcoin c’est très simple. Vous créez votre compte, un bon mot de passe voir une double authentification et vous montrez patte blanche : photo de votre carte d’identité et vous la portant, vérification de votre RIB. Ici on ne plaisante pas avec la sécurité et l’authentification des personnes. On est pas sur un site anonyme. Vous obtenez l’équivalant d’un véritable compte en banque, ne vous y trompez pas. De plus, vous serez limités : Impossible de dépenser plus de 500€ par semaine en carte bancaire, 15000€ en virement bancaire par semaine et l’ordre de retrait sera bridé à 9000€. En clair, si vous avez la chance de pouvoir miser 15000€, que vous gagnez par exemple 27000€ d’ici là, vous devrez effectuer 1 retrait de 9000€ pendant 3 semaines. N’oubliez pas que vos gains se doivent d’être déclarés sur vos impôts !

Le virement bancaire ne comporte pas de frais, quand à la carte bleue c’est taxé de l’ordre de 2,99€ pour un versement de 100€ et jusqu’à 7€ environ pour 500€. Ok c’est pas donné mais il vaut mieux parfois avoir recours à l’achat direct au cours actuel que de faire un virement, attendre les 48h qu’il arrive enfin pour acheter du Bitcoin qui, peut être sur 48h prendra 1000 ou 2000€ ! Du moins en ce moment …

J’ai racheté du Bitcoin le 31 aout de cette année. A ce moment là encore on me dissuadait : 4000€ le bitcoin t’es fou ! Il n’ira jamais plus haut ! En effet, c’est comme à l’époque ou il atteignait les 1400€, même réflexion. 5000€ ! C’est de la folie ca va retomber ! 7000€ … 9000€ quelques jours après … j’en rachète encore. Même à 11000 et à 14600 …. Me voilà propriétaire de 0,10871514 Bitcoin, 1.02757637 Etherum et 4 Litecoin pour 1575€ dépensés. le dernier achat datant de moins de 24 heures.

Si je voulais retirer mon argent maintenant, ce vendredi 8 décembre à 16h31, soit 4 mois et 8 jours après ma première mise  j’aurai réalisé un bénéfice de 700€ tout pile. Pas mal non ? En ce moment, on avoisine les 100€ de gain par jour ! Oui oui … par jour !

Alors oui ce n’est pas sans risque. Oui c’est jouer avec le feu. Mais mettez vous en tête de ne jouer qu’avec de l’argent que vous acceptez de perdre. Ok j’ai un peu forcé sur le coup, mais j’y crois dur comme fer. Pour moi le risque est limité et je ne serai pas étonné qu’il crève les 20000€ d’ici la fin de l’année. Pour l’année prochaine, je miserai sur Bitcoin avoisinant les 6 chiffres … On se donne rendez vous d’ici là 😉

Allez, si vous voulez tenter l’aventure, vous pouvez cliquer sur l’image pour vous inscrire chez Coinbase, en suivant ce lien et en achetant pour $100 de Bitcoin, vous recevrez un bonus de $10 (de quoi largement couvrir les frais de carte bleue ;))

[Bon Plan] Un SSD Crucial 240Go à seulement 68€

Le Black Friday est pourtant terminé et entre vous et moi, je n’ai pas trouvé grand chose … Rien pour ainsi dire ! Noël se rapproche, et du coup vous n’avez pas encore trouvé le cadeau idéal ? Pas de panique, Amazon a eu le flaire et propose aujourd’hui une offre plutôt intéressante … Jugez en par vous même 🙂

Un disque SSD Crucial de 240Go qui tombe à 68€, frais de port inclus pour toute la France. Compatible PC portable ou en tour grâce au format 2.5″, C’est un petit deal qui va permettre de remettre à jour une config qui était sur les rotules !

<iframe style= »width:120px;height:240px; » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no » frameborder= »0″ src= »//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ss&ref=as_ss_li_til&ad_type=product_link&tracking_id=ge013-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=B0742BC3DQ&asins=B0742BC3DQ&linkId=e4c4f9ac465183d6c76bca187e88910a&show_border=true&link_opens_in_new_window=true »></iframe>

DIY : Toi aussi construit ton propre volant de camion pour Euro Truck Simulator 2

Il y a des jeux qui par leur nom nous font attraper un sourire gentillet, et qui pourtant, lorsqu’on s’y essaie, sont vraiment captivant ! Imaginez vous un peu comme si vous aviez 40 kg de trop, un tatouage sur le bras montrant l’amour pour votre maman, un gilet sans manche, une moustache proéminente et les santiags aux pieds … L’attirail du parfait petit routier, ou du moins dans sa caricature extrême.

Ce qui plait dans ce jeu, ce n’est pas juste la simulation, c’est aussi la partie gestion qui, si vous réaliser des fautes, vous serez alors pénalisé, alors que si vous menez à bien vos missions vous allez pouvoir acheter camions, entreprise et dominer l’Europe en devenant le N°1 du transport routier ! On regrettera juste le manque d’un jeu multijoueur, face à d’autres joueurs à embaucher, à virer ou à s’associer pour une aventure humaine et réaliste.

Mais en parlant de réalisme, jouer au clavier est juste décevant, tout comme un pauvre volant de voiture. Ici le 38 tonnes ne se manoeuvre décemment pas comme un bolide sous Project Car ! Mais heureusement, avec un peu d’imagination, quelques accessoires trouvable à la maison et un simple tabouret, on peut en faire des miracles, la preuve en image avec ce youtubeur qui nous montre la réalisation génialissime et diablement simpliste du « volant de routier » pour pauvre mais qui, force de le reconnaitre, est le plus proche de la réalité !

Il ne vous reste plus qu’à recopier le principe et de nous faire part de vos remarques. Pour ma part, c’est le genre de chose qui me donnerait envie de me remettre à Euro Truck Simulator 2 😀

 

WD annonce produire des disques de 40To d’ici 7 ans

C’est pour 2025 que la date est fixée : Western Digital prévoit ainsi être capable de lancer des disques d’une capacité de 40 To ! En annonçant semaine dernière avoir déjà produit des disques de 14To, une capacité déjà fumante,WD remet le couvert et ne compte pas en rester là en prévoyant de quasi tripler ce volume d’ici 7 ans.

C’est en abandonnant la technologie HAMR au profit de la MAMR qu’il compte y parvenir. Cette technologie, basée sur un enregistrement magnétique assisté par micro-ondes permet encore de repousser les limites du stockage.

L’idée c’est donc d’offrir un enregistrement plus précis et donc de prendre moins de place au cm2. En grattant sur l’optimisation, ils ont ainsi calculé la possibilité d’atteindre ce stockage hallucinant. Enfin pour maintenant car avec la présence de la 4K et le câblage fibre optique un peu partout en France, Cela sera bientôt la nouvelle norme 😉

7 ans c’est long, mais WD indique pouvoir sortir le 1er disque sous cette techno d’ici 2019 sans pour l’instant annoncer la capacité à ce délai.

 

 

Ikea veut vous aider à produire votre électricité

Des meubles, de la déco, même des télévisions. Désormais il faudra compter également sur des panneaux solaires !

Le géant suédois déjà présent dans le monde grâce à son concept de meuble en kit s’apprète à ouvrir la vente de panneaux solaires dans le 5e pays où il est présent : La Belgique.

D’abord présent uniquement en vente via son site en ligne puis directement dans les 8 magasins dès Janvier 2018. Déjà disponible au Royaume Uni, aux Pays Bas, en Suisse et en Pologne, Ikea tente de s’immiscer dans les pays où le prix de l’électricité est cher et le nombre de propriétaire important et la Belgique, déjà bien équipé en terme de panneau est donc un choix évident.

Pour s’en équiper, il faudra débourser 4370€ HT pour 12 panneaux et jusqu’à 4900€ HT pour des panneaux plus puissant ainsi qu’une gamme plus design à intégrer dans le toit dès 5670€ HT. En globalité, c’est une économie variant de 6 à 10% de ce que propose la concurrence.

 

Les panneaux seront fabriqués par Solarcentury (une société Britanique), vendus chez Ikea et posés par Solarcentury sous forme de partenariat entre les 2 sociétés. Un nouveau pari et énorme challenge pour le groupe Suédois visant la 1ère place du podium dans la vente de panneau solaire, rien que ça !

Attention toutefois, l’offre ne sera sans doute pas disponible pour une installation en France, la législation étant cadrée différemment chez nous.

 

 

Le transporteur d’éolienne de l’extrême

Si vous avez déjà croisé des mastodontes près de votre route de vacances ou proche de la maison, vous vous êtes surement demandé à un moment comment ils ont pu arriver là. Les éoliennes sont d’immenses ouvrage qui, contrairement à ce que l’on pense, sont bien assemblés puis amené par camion pour l’assemblage.

Mais croiser un convoi exceptionnel qui balade une pièce du monstre n’est pas donné à tout le monde, ni même de faire face à des prouesses techniques pour passer dans des chemins qui ne sont pas adaptés. Mais alors comment font ils ? Ces routiers de l’extreme ont ainsi parfois plus d’un tour dans leur remorque et on vous laisse découvrir la solution nécessaire au passage de cette hélice dans ce chemin de fortune 🙂

 

Commodore C64 mini : La réédition de trop ?

Et voilà qu’après le succès de Nintendo à rééditer ses consoles d’une autre époque, il n’en fallait pas plus pour donner l’idée à ses concurrents pour se lancer eux aussi à la recherche des players old school prêt à sortir les billets de leur porte monnaie pour se délecter de nouveaux sur leurs anciennes consoles, la galère des connecteurs vidéos en moins.

Et ils sont tous passés … Sega qui même avait déjà réédité (pas eux mais une autre société exploitant le concept) sa Megadrive ou sa Master System. Le bon point : capable de lire les cartouches d’origine de la console en plus des jeux intégrés. Le gros moins : la connectique vidéo qui n’avait pas évolué, bloqué dans son branchement RCA Jaune.

 

Et si ATARI prévoit la sortie de son ATARI Box à quelques 300 euros et dont on a pas la moindre idée de ce qu’ils projettent (parce qu’à ce prix, j’imagine bien qu’ils vont pas juste reporter leur vieux jeux tel quel !), voici que Commodore s’apprête donc à ressortir sa machine d’antant : la C64

L’ordinateur clavier de l’époque, fourni avec son joystick d’origine, propose cette fois 2 connectiques USB (pour les manettes / joystick), 1 alimentation mini USB et une sortie HDMI, histoire de justifier son coût de 79,90€, le même tarif que chez Nintendo.

A ce prix vous aurez donc droit à la C64 mini, un joystick et câble HDMI ainsi que 64 jeux intégrés. Bon les jeux j’imagine ne seront pas folichons … Déjà que sur NES sur un écran 60″ c’est pas la joie … ici c’est la foire aux pixels. Néanmoins, si vous souhaitez faire de chez vous un mini musée de console d’époque, ca reste tentant.

Plus d’infos (et la liste des jeux) sur : thec64.com

Burgerking lance son Bitcoin qu’il nomme WhopperCoin

Legorafi sort de ce corps … Et pourtant ce n’est pas une blague ! Adepte des coups médiatiques grâce à un service marketing toujours en avance, Burger King lance sa propre crypto monnaie en Russie !

Le WhopperCoin, tel est son nom, S’invite donc dans la partie mais, à l’inverse de ses concurrentes, ne permet pas de « miner » la monnaie. La seule possibilité d’obtenir ce WhopperCoin est de dépenser vos roubles pour acheter un Whopper … 1700 WhopperCoins seront nécessaires pour acheter un vrai Whooper soit 1 burger gratuit tout les 5 à 6 burgers achetés.

Créé en partenariat avec la start up Waves, le cours du WhopperCoins pourra être visible sur sa page dédiée

Bon à la différence de la traditionnelle carte de fidélité, et tout le rapport avec la crypto monnaie, c’est que ces WhopperCoin seront échangeables : vous pourrez donc en acheter ou en donner et du coup, augmenter la « valeur » de la monnaie virtuelle. Son impact serait si important qu’il pourrait devenir une vraie alternative mais en même temps servir à blanchir de l’argent … Comme n’importe quelle crypto monnaie finalement. On attend de voir ce que cela donne d’ici là …

 

Atari box : Le renouveau chez Atari

Souvenez vous, il y a au moins 40 ans déjà, naissait les premières consoles de salon … Ces petites machines, infiniment plus basique et des centaines de fois moins puissante que votre smartphone planqué dans votre poche, s’affichait alors dans les vitrines des magasins et le salon des parent avec une caractéristique de l’époque encore : une coque faite en bois pour y planquer les composants.

Et comme le rétro gaming à le vent en poupe depuis quelques années, il n’aura pas fallu attendre bien longtemps après Nintendo et le fort succès des rééditions des NES et Super Nintendo « Mini » pour que cela donne des idées. Atari, mort depuis, se relance avec une Atari box dont on ne sait encore ce qu’elle proposera. Est ce là une nouvelle console remise au goût du jour ou surferont il sur la vague des bloc pixel pour tenter une nouvelle percée ? Difficile à dire. En tout les cas, si c’est juste un concept de l’époque, perso cela ne m’intéressera pas ^^ J’ai soupé des gros pixels de la Megadrive que j’ai rachetée il y a bien 3 ans, alors que je n’ai pas de soucis à me réadapter aux titres de la Nes mini, la super nintendo (dans son appareillage d’origine) ou une PC Engine, mais jouer sur Atari me demanderai un effort insurmontable ^^

Bref tout ce qu’on sait de cette annonce c’est qu’Atari relance une Atari box sous la forme d’un crowdfunding … histoire de voir déjà si les fans seront au rendez vous et sans prise de risque inutile.

Un site est donc en ligne, le temps que la campagne démarre et qui permettra d’en savoir plus au travers des newsletters envoyés à ceux qui le voudront : www.ataribox.com et un instagram (pour les visuels aussi présent sur le site) : https://www.instagram.com/ataribox

Pour l’instant, la seule chose à dispo reste quelques visuels 3D d’une probable boite rappelant le design d’antant remis au goût du jour. Mélange de bois et de plastique noir, un logo LED, c’est tout.

Coup de buzz marketing … J’espère seulement qu’ils ne décevront pas ! Pour ma part, les campagnes de crowdfunding j’arrête. Passer mon temps à utiliser des produits non terminé et non suivi en payant bien souvent le prix fort (car oui, pour lancer leur produit on profite d’un prix d’appel, prix qui souvent reste identique à la sortie définitive …)

Wait & See comme on dit.

Faire une grimace à un drone : la mauvaise idée du jour

Quand on a un drone on s’amuse à capturer des vidéos ou images d’un autre point de vue permettant de réaliser des mini films extra à faible coût … Et certains s’amusent encore de ces petites machines volante équipée de caméra, au point d’en faire la grimace … Mais parfois cela ne se passe pas comme prévu … Trop focalisée sur cet objectif volant, on ne voit plus où l’on met les pieds et c’est le drame … le bain même !

Heureusement un accident qui fera plus rire qu’autre chose. Loin des accidents de drone classique où la machine rencontre de trop prêt la tête des gens pouvant être parfois grave.

Synology C2 Backup : Les tarifs dévoilés

Après plusieurs mois de programme Beta où Synology avait gracieusement offert jusqu’à 1To de stockage sur leurs serveurs en Allemagne, Synology dévoile finalement les offres de C2.

Ses concurrents sont principalement Backblaze, Amazon Glacier ou le Cloud Archives d’OVH. Bien que les formules ne sont pas exactement les mêmes.

Si Backblaze est illimité en stockage, il est facturé à l’ordinateur. J’imagine que dans le cas d’un NAS donc, seul lui pourra s’y connecter. Une solution avantageuse, reste à voir les perfs.

Pour OVH Cloud Archives, les tarifs sont très bas, de l’ordre de 0,002 € HT/mois/Go soit 30€ TTC/an le To stocké … A condition de ne pas récupérer de données et ne compte pas également l’envoi (ajoutez 12€ pour envoyer 1To de donnée et 12€ pour le récupérer intégralement). Mais mon expérience avec OVH n’a pas été bonne puisque la sauvegarde du Synology s’arrêtait sans raison et l’intégralité de mes données n’étaient donc jamais sécurisée.

Côté Amazon, l’offre n’est clairement pas la moins cher … On propose 0,023€ HT/mois/Go soit  23€/mois pour 1To !

Alors voici C2. Certes pas la solution la moins cher mais d’expérience, elle m’a satisfait par sa fiabilité et sa rapidité. Le fonctionnement est lui encore différent. Vous payez un tarif au mois pour un volume donné, mais on vous facture une seule fois, que vous envoyez, que vous récupériez la donnée, le tarif sera le même.

S’adressant à sa communauté, Synology offre un service aux particuliers et une sécurisation des solutions NAS aux entreprises. Grâce à Synology C2 Disaster Recovery par exemple, dans le cas d’une panne matérielle de votre NAS, il sera possible d’assurer une continuité de service : un RPO d’une heure permet d’assurer la sauvegarde des fichiers en cours et de les reprendre tel qu’ils étaient 1 heure avant le crash. Mais le plus impressionnant reste le RTO : en cas de panne donc, Synology C2 est capable de prendre le relai de votre NAS local en panne et de refournir un service de substitution en 15 minutes !

Les tarifs démarrent au prix attractif de 9.99€/an pour 100Go d’espace que vous pourrez uploader et télécharger à souhait depuis l’interface du NAS. Attention toutefois, ce mode de stockage est ce qu’on appelle un mode « Archives ». A l’instar du Cloud comme Dropbox ou Google Drive, vous n’accéderez pas à vos données depuis votre pc, votre smartphone directement. C’est une réplique de ce qui se trouve sur votre NAS, stocké dans un endroit permettant de mettre à l’abris vos données en cas de vol / panne sérieuse / incendie et j’en passe. Si vous n’avez pas eu la possibilité de tester C2 en béta, vous pourrez toujours vous rabattre sur les 30 premiers jours d’évaluation gratuite.

L’offre la plus intéressante reste donc le stockage 1To facturé tout de même 59,99€/an (ou 5,99€/mois) … Celle d’ailleurs offerte en Béta test de C2. Attention toutefois, si vous étiez Béta testeur, d’ici le 15 septembre, vous serez dans l’obligation de souscrire à un abonnement pour continuer à utiliser le service. Vous ne garderez donc pas le To offert lors de la Béta … Dommage :s

Et pour moins cher ? Si vous avez un ami équipé d’un NAS et d’une connexion Internet rapide, vous pouvez acheter un disque dur USB à brancher sur ce dernier, lui faisant de même et sécuriser mutuellement vos données chez l’autre. Evitez juste de vous embrouiller avec quand même 😉